COMMUNE DE
LACROUZETTE

Lacrouzette, son histoire, son érection en commune et ses privilèges d'antan...

Le village est situé à peu près à égale distance (15km) de Castres, de Vabre, de Montredon Labessonnié et de Brassac.
Son nom lui vient vraisemblablement de ce que ses premières maisons furent bâties près d’une petite croix, d’où le nom de « crouzeto » en langage du pays, et « La Crouzette » ou « Lacrouzette » en français.

Ce vocable lui convient à merveille ; par sa disposition, le village forme une vraie croix dont la tête se trouve au sud-est et les bras, d’est en ouest.

Lacrouzette s’élève sur un mamelon de 492 mètres d’altitude d’où elle domine les gorges profondes de la rivière « Agout » qui l’entoure. Le village est dominé par le célèbre Pic du Sidobre, berceau du métier des Tailleurs de granit et connu de milliers de touristes qui apprécient les rochers aux formes curieuses dans leur milieu naturel.

En face se dressent la montagne noire et plus loin à l’horizon, les Pyrénées, dont on aperçoit les hautes crêtes enneigées.

Sa situation et ses multiples services rendent la vie à Lacrouzette agréable, et son titre de « Reine du Sidobre » n’est pas usurpé.
Pour ce qui est de ses origines, le premier document qui en fait mention date de 1212, année où Simon de Montfort érigea Castres en seigneurie… (précisons que Lacrouzette existait bien avant).

Lacrouzette partagea donc le sort de la seigneurie et du comté de Castres.


Lire la suite...